bordsDeSeine3

Asnières
Ecoquartier des Bords de Seine

Nature, Paysage, Ville

L’éco quartier des Bords-de-Seine

Asnières-sur-Seine France




La ZAC des Bords de Seine à Asnières vient occuper un ancien site industriel en bordure de Seine, à 2 kilomètres de Paris. Vrai quartier de ville dense, le projet comprend sur 8 hectares 65, un parc de 7 000 m2, 800 appartements, 70 000 m2 de bureaux, 1 500 m2 de commerces de proximité, un groupe scolaire, une crèche, un gymnase et deux terrains de sports.

Le parti paysager fut de valoriser la présence de la Seine, et par le jeu des dispositifs de maitrise des eaux pluviales, faire «remonter» la Seine dans les espaces publics, jusqu’au sein des parcelles et des bâtiments… Zones humides, canaux, plantes phytoremédiantes, toitures végétalisées, constituent une trame bleue et verte étirant en amont la ripisylve bordant la Seine.

Cela impliqua de se fondre à la géographie du site, en collant au plus près à sa topographie, en intégrant l’eau dans le paysage plutôt qu’en l’excluant. Aucune digue, barrage, retenue, plutôt des axes d’écoulement en plein espace public, une altimétrie méticuleuse, des cheminements et infrastructures hors d’eau, toutes ces mesures visant à favoriser la résilience du site après une crue.

Cette approche a fait que les «contraintes» réglementaires liées au PPRI (Zone d’aléa fort) et à la loi sur l’eau (1516 m2 à stocker pour une pluie vingtennale) n’ont plus constitué une charge, mais s’avéraient des facteurs de valorisation du paysage et de l’environnement.

Ainsi, sur la quasi totalité du site, les eaux pluviales ruissellent à ciel ouvert, gravitairement jusqu’à la Seine. Au sein des parcelles privées, dans l’école, sur les espaces publics, tels le parc ou le mail central, se succèdent différents espaces temporairement inondables, auxquels se mêlent des dispositifs végétalisés de traitement des eaux pluviales (phytoremédiation). Une part de ces eaux est dirigée ensuite vers une cuve de recyclage, sous le parc, destinée à l’arrosage des espaces verts du quartier, et le nettoyage des voiries de la ville.

Par ce lien étroit entre eau et paysage, par l’aptitude de ce quartier à intégrer une inondation temporaire par crue de la Seine ou orage exceptionnel, par ce principe retenu d’intégrer l’eau plutôt que de s’en préserver, cela dans un tissu urbain très dense, cette opération constitue un réel exemple d’urbanisme durable en bordure de fleuve.

DATE
2007-2008

LIEU
Asnières (92)

SUPERFICIE
8.65 hectares

MONTANT
1 200 000 euros

PROGRAMME
Aménagement hydrologique et paysager des espaces publics de la ZAC

MISSION
Maîtrise d’oeuvre complète hydraulique et paysager

MAÎTRISE D’OUVRAGE
GESTEC (EIFFAGE)